Les Tortues Ninja

Qui sont les tortues ninja ? Voici donc l’épineuse question de cette émission. Tout le monde connait les tortues ninjas. Leur nom même évoque en une expression antinomique leur nature et leur état. De tortue d’une part, éloge de la lenteur, et ninja d’autre part, paroxysme de la vitese et de la discrétion.

Les prénoms de ces quatres reptiles de l’ordre des Testudines font référence à l’art, à la science et à la renaissance. Leonardo, inspiré de Léonard de Vinci porte un bandeau bleu, des katanas, et est le leader des quatres frères.

Donatello, pour Donato di Niccolò di Betto Bardi, au foulard violet est le scientifique de la fratrie et se bat avec un Bô, un long baton.

Raphaello, dont le nom vient du célébre peintre Raffaelo Santi, et non pas des non moins célébres rochers blanc à la noix de coco dont l’ambassadeur raffole, est affublé d’un masque rouge. Il est équipé de Saï, sorte de longs poignards japonais non tranchant. C’est le colérique de la bande, toujours promt à sortir des égouts pour affronter les hordes d’ennemis qui attendent nos lents quadrupèdes à carapaces.

Enfin Michelangelo, inspirés du très célébre sculpteur du David utilise volontiers deux nunchakus et cache sa jolie bouille verte dépourvue d’oreilles externes par un morceau de tissu orange.

Après cette présentation succinte mais ô combien culturelle, posons nous la vraie question. Avec ces noms de peintres italiens, cette capacité à ingurgiter des pizzas par camions entiers et ce cri de guerre ridicule : Cowabunga , ces quatres tortues ninja ne se fouteraient-elles pas carrément de notre trombine ? Ces tortues ninja ne seraient-elle pas qu’une vaste blague ?

En fait oui. Carrément. Depuis le début. Le pire c’est que c’est la raison d’être de ces tortues. A l’origine les tortues ninja devaient être un one shot, un comics book unique ayant pour but était de pasticher allègrement la série Daredevil et Elektra du célébre éditeur marvel.

Au passage, vouloir se moquer de Daredevil c’est mal. Déjà parce que Matt Murdock est aveugle et chacun sait qu’on ne se moque pas des handicapés, ensuite parce que ça a dû tellement choquer l’Amerique qu’il n’ont pas osé mettre un meilleur acteur que Ben Affleck lors de l’adaption du comics au cinéma. Mais passons là n’est pas l’esentiel.

Oui, les tortues ninja ne sont que le résultat créatif d’une soirée de beuverie entres amis, de l’aveu même de leurs créateurs. Le Hic c’est que le comic marcha. Tellement qu’il devint une série régulière. Et puis les années 80 on fait le reste avec cette manie de sortir des lignes de jouets en plastiques sponsorisé par la parution d’un dessin animé, parfois de piètre qualité mais dont la production sert finalement de spot de pubs interminables. Et ce fut le succès, 10 saisons, 193 épisodes et un générique innoubliable : { générique}.

La série remporte un succès mémorable, tout les enfants nés dans les années 80 on joué au moins une fois avec l’une de ces fameuses tortues ninja, puis les power-rangers viennent concurrencer aussi bien la série que les jouets, et ce sera la fin de l’age d’or des tortues.

Quoiqu’il en soit, pour tous les créatifs et autres inventeurs de médias, films, jouets, jeux vidéos, méfiez vous des fêtes entre amis, vous pourriez donner naissance à des héros tout aussi bizarre, comme pourquoi pas des extraterrestres robots géants se transformant en voiture, des samourais portant des armures issues de la grèce antique et des constellations, ou encore des animaux miniatures capables pour seul langage de prononcer leur nom et s’attrapant avec des balles rouges et blanches…

Cowabunga !

A propos Fabien RILLET 28 Articles
Bon, il aurait eu un vrai domaine d’expertise, ce n’est sans doute pas lui qui aurait été choisit pour être rédac’ chef. Mais comme son plus grand talent c’est sans doute d’être capable de parler même quand il n’y a rien à dire, et aussi parce qu’il a supplié tout le monde inlassablement, il se retrouve là.