PS4 : Test – The Unfinished Swan

Ce jeu est une création unique en son genre. Vous commencez l’histoire dans un monde entièrement blanc et vous allez devoir projeter de l’encre noire pour découvrir le chemin à prendre. Bien sûr, si vous projetez trop d’encre, il n’y a plus que du noir et vous ne pourrez plus savoir comment avancer.

Unfinished Swan est une œuvre artistique très impressionnante. Cette utilisation singulière du noir et du blanc est étonnante. De plus cette ambiance graphique est renforcée par une histoire sous la forme d’un conte. Quelques éléments sonores ou visuels, bien distribués, viennent aider votre progression dans le jeu. Car ici ce qui compte ce n’est pas la difficulté, mais c’est le plaisir de l’exploration, de l’avancée de l’histoire narrée et la découverte de décors parfois bien étranges.

Si vous êtes allergique aux expériences ludiques, passez votre chemin. Sinon vous prendrez sûrement un grand plaisir à jouer à ce jeu, bien plus interactif que certains Walk Simulator (des jeux où la principale action disponible pour le joueur est d’avancer, ou de marcher d’où le terme Walking,  pour déclencher la narration ou découvrir l’expérience proposée). Unfinished Swan nous rappelle que le jeu vidéo est aussi un média culturel à la recherche du « Beau », du partage d’émotions et d’expériences au-delà des styles plus classiques qu’il emprunte souvent.