Switch : Test – Kamiko

Pour le moins que l’on puisse dire dès que l’écran de départ s’affiche, c’est que Kamiko est d’un style très rétro. Un pur jeu de jolis pixels bien marqués, mais suffisamment bien réalisé pour que l’action soit ultra lisible. Et vous allez en avoir besoin pour faire face aux hordes d’ennemis.

Kamiko est un jeu d’action où vous incarnez une des trois héroïnes proposées au début du jeu, chacune ayant son mode d’attaque spécifique (épéiste, archère et une sorte de Xéna qui lance son bouclier sur les ennemis). Vous allez devoir résoudre quelques puzzles, d’observation et de rapidité, survivre aux vagues d’ennemis et activer des portails qui vont vous permettre d’affronter les boss de chaque niveau.

Cependant, malgré un bon goût de nostalgie, force est de reconnaître que Kamiko est extrêmement facile et très court. Il se termine, la première fois, en une petite heure grand maximum. Bien sûr, si vous cherchez à compléter le jeu dans son intégralité, il faudra compter trois runs différents. N’attendez cependant pas de grandes révélations puisque l’histoire est assez simple, voire banale : le Bien contre les vils démons destructeurs qui veulent provoquer la fin du monde.

Kamiko est un petit jeu vraiment court à terminer, mais il est aussi vendu avec le prix qui va avec : 5€. Un p’tit achat pour se détendre et vivre une aventure qui ne mangera pas trop de votre temps. Ce n’est pas un jeu exceptionnel mais il se laisse jouer de manière agréable.