PS4 : Test – Hohokum

En découvrant Hohokum pour la première fois, vous vous demanderez sûrement dans l’esprit de quel créateur fou vous êtes tombé. Pourtant, après quelques instants de jeu, l’humour du titre se montre, les puzzles dissimulés dans les tableaux se dévoilent et l’interaction avec tous un tas d’éléments provoquent des feux d’artifice de couleurs et de sons.

C’est un jeu presque sans but en fait. La non-résolution des puzzles ne vous bloque en rien et la plupart des tableaux se découvrent par une simple exploration des environnements variés que vous traverserez. Ici le plaisir est de toucher des formes qui émettent des sons, là de guider des bancs de poissons colorés pour éviter les anémones de mer, ou encore de prendre tout un tas de petits personnages sur le dos du serpent qui vous sert d’avatar.

Hohokum est un plaisir simple. Celui de la découverte d’une œuvre et de tous les petits mystères cachés à l’intérieur. Un plaisir doux et relaxant, où il n’y a aucune violence et aucun gain. Une expérience vidéoludique plaisante qui conviendra à tous les publics, petits et grands.